François Béranger Tendre Libertaire
  Quelques textes 2
 

MAGOUILLE BLUES

 

Tous les sept ans et même parfois avant

On a droit au grand carnaval

Au carnaval de la magouille

Au grand défilé des embrouilles

C’est tellement bidonnant

Que ça en devient consternant

 

Le candidat à l’Ordre  Moral

Avec sa  gueule à faire châtrer tous les mâles

Il nous parle sans rigoler de vieilles vertus desséchées

Travail  Famille Patrie ça va changer

Le Père la Pudeur va nous réformer

 

Il nous dit dans son programme d’acier

Que les mâles doivent se retirer

Lui il a quand même dérapé quatre ou cinq fois dans sa moitié

Il est vrai que c’est pour engendrer

Des bons français à l’âme bien trempée

 

MAGOUILLE BLUES…

 

Les autres grands qui s’opposent

Viennent tous du même clan

Et c’est d’autant plus marrant de les voir se casser les dents

En s’envoyant dans le nez toutes les turpitudes passées

 

Avant qu’l’un deux soit président

Avant qu’il en prenne pour sept ans

Ces messieurs à l’image sociale essaient de nous remonter l’moral

Ils iraient même qui l’aurait cru

Jusqu’à nous montrer leur cul

 

MAGOUILLE BLUES….

 

Ils n’ont jamais autant de cœur

Que quand il leur faut beaucoup d’électeurs

Quand le jour J sera passé fini les serments fini les baisers

Fini les bonnes résolutions

On r’deviendra tous des pauv’cons

 

En attendant ils veulent nous faire croire à des arguments de bazar

Français Françaises soyez réalistes

Gaffe aus socialo-communistes

C’est là qu’est le plus grand danger

Pour notre vieux pays traumatisé

 

MAGOUILLE BLUES…

 

Moi pour vous dire la vérité je suis plutôt pour le danger

La seule chose qui m’inquiète

C’est le mec qui s’ trouve à leur tête

Car plusieurs fois par le passé

Il a sa veste retourné

 

Les seuls qui soient vraiment sympas

Qui soient un peu comme vous et moi

Je ne parle pas du royaliste

Ni bien entendu du fasciste

C’est ceux qu’auront au bout du compte deux ou trois pour cent des voix

Pourquoi ?

 

MAGOUILLE BLUES….

 

Il est vrai que deux ou trois pour cent

Ça fait quand même pas mal de gens

Pas mal de gens qui sont fichés

Et qui un jour vont s’retrouver

Dans un stade militairement gardé

Où on pourra toujours chanter :

 

MAGOUILLE BLUES….

_____________________________________________________________________________________



COMBIEN ça COUTE

 

Puisque la seule valeur qui vaille

Dans  cette fin de millénaire,

C’est la monnaie, la mitraille,

Le fric, le pèze, le numéraire,

 

Les avoirs et les pépettes

La fortune, la grosse galette,

Le flouze et les picaillons,

Le capital, et le pognon.

 

Dans ma grande naïveté

Une question me préoccupe :

La nouvelle pauvreté.

 

Faut nous dire combien ça coûte

Un kilomètre d’autoroute,

Superphénix réformée,

Un grand stade à footballer.

 

Combien ça coûte une famille

Pour qu’elle survive une année ?

Juste en bouffant des lentilles

Et en payant son loyer.

 

Combien ça coûte la souffrance ?

Combien ça pèse la détresse ?

Combien ça coûte l’indigence

Dans notre beau pays de France ?

 

Oui, dites-moi combien ça coûte

Un char Leclerc, en Exocet,

Un joujou de chez Dassault,

Un TGV supersonique ?

 

Un cocktail ministériel,

Des grands travaux présidentiels

Combien ça  coûte le prestige ?

Combien ça coûte l’indifférence ?

 

La la la la la la lère…

La la la la la la tsoin…


____________________________________________________________________________________

RACHEL

 

Refrain :

Rachel, Rachel

si les p’tits cochons te mangent pas

Rachel, rachel

il en restera p’t’être pour moi

 

Je suis tout seul dans ma maison

le chien dort sur le paillasson

la grosse horloge distille le temps

très lentement

Les objets familliers

soudain me sont étrangers

 

Refrain

 

L’amour tu sais ça prévient pas

ça vous arrive avec fracas

ça vous r’tourne comme un vieux manteau

Avant qu’on ait courbé le dos

Ca fait mal, c’est banal

Parfois c’est très bon aussi

 

Refrain

 

Cette chose en moi c’est encombrant

ça me remplit tous les dedans

Mais en même temps c’est stupéfiant

j’ai l’impression d’être vivant

d’être un grand bateau blanc

plein de rires et de chants

 

Refrain

 

Tu vois j’suis complètement cinglé

J’me prends pour un bateau doré

qui roule en Méditerranée

vers des rivages ensoleillés

Y’a des îles azurées

et des beaux marins bronzés

 

Refrain

 

Pendant c’temps toi tu es là-bas

avec un marin dans tes bras

L’orage sûrement tu t’en fous

car il est grand et beau et doux

Le monde s’est arrêté

Pouquoi donc il tournerait ?


Dernier refrain :

Rachel, Rachel

je voudrais être les p’tits cochons

Rachel, Rachel

et te manger tout en entier


L'amour minéral

par François Béranger

Album: Ça doit être bien

Tu m'as laissé dans un désert
Avec mon amour minéral
Je sais bien que la place des pierres
C'est d'être dans les déserts
Je sais aussi qu'à la nuit tombée
Les pierres trop chaudes éclatent en poussière

{Refrain:}
Hé, dis donc, Béranger !
Faudrait p't-être faire
Des chansons plus gaies

Une chanson sur Amsterdam
Avec une dame
Ou sur une île de Bretagne
Dans les brumes de l'hiver
Faudrait aussi qu'on voit la dame
Grande et blonde et calme
Mais qu' ça fasse pas plus d' trois minutes
A cause des programmes

Tu m'as laissé dans un désert
Avec mon amour minéral
Si je te dis qu'il est ainsi
C'est que les pierres, ça dure plusieurs vies
Mais si j'en juge par l'aujourd'hui
Je peux te dire que les pierres souffrent aussi

{au Refrain}

Une chanson dans une maison
Chaude et parfumée
Avec un gros chat familier
Devant la cheminée
Ils font l'amour dans un grand lit
Sous un édredon
Et puis ils s'endorment en rêvant
Qu'ils recommenceront

Tu m'as laissé dans un désert
Avec mon amour minéral
J'ai beau avoir une soif d'enfer
De mon malheur je vais faire
Un paradis un peu bancal
Dans mes profondeurs abyssales

{au Refrain}

Car quelquefois dans le désert
Derrière les pierres
On voit jaillir une oasis
Et des eaux claires
Y a des jardins qui sont d'un vert
Que c'en est à crier
Avec des fruits, avec des fleurs
Et des gens qui rient

Tu m'as laissé dans un désert
Avec mon amour minéral
Moi, je t'attends hors du temps
Dans l'oasis que j'ai dite
Encore un vœu pour en finir
C'est que cette chanson t'ait fait rire {x2}

{ad lib:}
Tu m'as laissé dans un désert
Avec mon amour minéral

 
  45438 visiteurs depuis le 17/03/2008  
 
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=